Chargement Évènements

Calendrier des événements

  • Cet évènement est passé

Tonalité Wanwan

 

La tonalité Wanwan est nommée d’après le petit bol en cuivre « Wan » avec lequel est marqué le rythme des représentations. Le principal instrument d’accompagnement étant le luth Yueqin « luth Lune » anciennement appelé Ruan, la tonalité Wanwan est aussi dénommée tonalité Ruan. La mélodie élégante et raffinée est qualifiée de « musique de palais ». Issue des districts Huayin et Hua dans la province du Shaanxi, la tonalité Wanwan fut un temps « théâtre Hua ». En vogue parmi le peuple, le genre est déjà arrivé à maturité au début de la dynastie Qing. Les représentations de tonalité Wanwan sont données sous forme de théâtre d’ombre, la construction scénique épurée révèle le plus souvent des cérémonies d’offrandes aux ancêtres. En 1956, l’Institut d’étude du théâtre de la province Shaanxi transpose sur scène l’extrait de l’œuvre Wanwan Épingle d’or royale « Emprunt de l’eau pour offrir l’épingle » interprété non plus sous forme de théâtre d’ombre mais par des acteurs, cette tentative réussie ouvre les nouvelles perspectives de la tonalité Wanwan en tant que genre théâtral à part entière. Suite à plusieurs dizaines d’années de créativité accomplie la tonalité Wanwan est devenue un genre important du théâtre local du Shaanxi.

 

Institut d’étude du théâtre de la province Shaanxi

 

L’Institut d’étude du théâtre de la province Shaanxi, ensemble artistique majeur du Nord-Ouest de la Chine donnant plus de huit cents représentations annuelles, cumule les pièces d’exception depuis sa fondation il y a quatre-vingts ans : Concubine Yang, Larmes de sang d’inimitié, ou Empereur de mille antiques. Outre Xi’an où il joue fréquemment, l’Institut d’étude du théâtre de la province Shaanxi se produit régulièrement à Beijing et dans les Universités chinoises. Il est à l’origine de la manifestation à succès « À Xi’an, tous les jours une Tonalité Qin (théâtre du Shaanxi) » dans le cadre de laquelle plus de trois mille représentations ont été données, carte de visite culturelle du Shaanxi à l’influence profonde. L’Institut est doté d’une force artistique prégnante, de spécialistes de renom, d’une troupe d’acteurs puissante. Le répertoire, récompensé de prestigieux prix nationaux d’interprétation tels le prix du Théâtre chinois ou le prix théâtral Cao Yu, et les acteurs, lauréats des plus hautes distinctions parmi lesquelles la Fleur de prunus, reçoivent fréquemment les éloges du grand public.

 

Concubine Yang

 

Tragédie d’amour qui se déroule au sein du palais impérial dans la Chine ancienne. L’empereur Xuanzong des Tang au soir de son règne contenté de paix, libre cours et impudeur. Sous l’instigation du haut fonctionnaire Gao Shili se joue la farce de cour d’un père qui ravit l’épouse de son fils. Yang Yuhuan après son entrée au palais est nommée concubine favorite, ses cousins désignés à des postes clé. Cependant, le licencieux et immodéré Xuanzong empereur des Tang est sujet à un nouveau désir, la concubine Yang qui de surcroît voit son premier époux Li Mao, fils de l’empereur, uni à une autre, sombre en l’horizon de désarroi « Du lointain les affaires humaines sues depuis le commencement, finalement frêle heur en chemin étranger ». La septième nuit de la septième lune, concubine Yang face au Temple de la vie éternelle prie les étoiles du Bouvier et de la Tisserande de lui accorder un amour pur, Tang Xuanzong à nouveau de propos sucrés en paroles mielleuses fait serment sur le ciel et trompe Yang Yuhuan. La quinzième année du règne Tianbao, le « Désorde de An et de Shi » éclate, l’armée de An Lushan se retourne contre Yuyang et menace la capitale Chang’an ; alors que Tang Xuanzong enfui à l’ouest vers le Sichuan traverse Maweiyi, les généraux et soldats des six armées exaspérés mettent à mort le cousin de Yang Yuhuan, Yang Guozhong, et afin d’éradiquer l’herbe à la racine pourchassent le coupable à la tête de tous les maux du pays et du peuple. Mais qui est ce coupable ? En cet instant crucial, l’empereur Tang Xuanzong sacrifie Yang Yuhuan. Elle se pend, les fleurs de poirier éclatantes telles le sang soudain changées en le blanc immaculé de la neige flottent et se déversent sur la terre ensevelissant le corps de la favorite.

 

Principaux interprètes

 

Li Mei (concubine Yang)
Actrice de grade 1 à l’échelon national, elle est directrice de l’Institut d’étude du théâtre de la province Shaanxi, deux fois prix Fleur de prunus, deux fois Prix de l’interprétation Wenhua du ministère de la Culture de Chine, deux fois Prix du rôle principal Orchidée de jade blanc du théâtre de Shanghai, lauréate du prix « Quatre grands personnages féminins célèbres » de la tonalité Qin du nord de la Chine. Interprète principalement du personnage féminin jeune ou au vêtement bleu ; spécialiste de la tonalité Qin, du théâtre Meihu du Shaanxi, de la tonalité Wanwan elle est louée « maître de trois styles ». Son large répertoire allie rôles lettré et guerrier. Voix douce, sonorités épanouies, jeu raffiné, à la perception artistique élevée elle excelle dans le portrait expressif de personnages variés. Au cours de plus de trente ans d’activité, elle a successivement tenu les rôles principaux des célèbres pièces Rose tardivement épanouieGrand arbre déplacé à l’ouestLaisser la vérité et du film de tonalité Qin Récit du four froid. Elle a donné plusieurs représentations dans une dizaine de pays d’Europe, ses personnages ont été qualifiés par les media étrangers de « déesse dans le monde des mortels », « phénix de feu de Chine ».

 

Li Dongqiao (empereur des Tang)
Acteur de grade 1 à l’échelon national, il est directeur artistique de l’Institut d’étude du théâtre de la province Shaanxi, vice-président de l’Association des acteurs de théâtre de la province Shaanxi ; lauréat du prix Fleur de prunus, tête de liste du « deuxième Prunus » du théâtre chinois ; interprète du rôle principal des pièces Empereur de mille antiquesCai LunCommandant Yang Zhen. En 1985, il est premier prix de l’interprétation de la rencontre Étude et jeu du théâtre chinois organisée par le ministère de la Culture de Chine, tête de liste du « prix du théâtre Orchidée de jade blanc-rôle principal » grand prix de l’interprétation Wenhua du ministère de la Culture de Chine.

 

Informations pratiques

Mardi 27 novembre 2018 à 20:30

Théâtre 71 - Scène Nationale de Malakoff

3, place du 11 Novembre 92240 Malakoff

T +33 (0)1 55 48 91 00

 

Ouverture de la billetterie Ven. 26 octobre 2018

www.theatredelaville-paris.com

www.theatre71.com

Galerie photo

À voir


Autres événements

Mûrier à papier et encre riment le Zhejiang
Mûrier à papier et encre riment le Zhejiang Du 17 au 21 décembre 2018
Go Lala Go ! 2
Go Lala Go ! 2 Samedi 22 décembre 2018 à 15:00
Une vie simple
Une vie simple Samedi 12 janvier 2019 à 15:00