Chargement Évènements

Calendrier des événements

Exposition sur l’art de la sculpture d’argile de Huishan

Exposition sur l'art de la sculpture d'argile de Huishan

 

La sculpture d'argile de Huishan commence à être créée à la fin de la dynastie Ming, pendant la période Qianlong des Qing l’artiste Wang Chunlin modèle à la main les figurines d’argile d’enfants Wupan offertes en présent, recevant l’appréciation de l’empereur. Les premières sculptures d’argile consistent principalement en les articles épais Afu porte-bonheur, chat des vers à soie, buffle du printemps, au milieu des Qing sous l’influence de théâtres locaux comme le Kunqu, sont progressivement produits les articles fins « modelés à la main du théâtre littéraire ». « Pour des statuettes bouddhiques chercher Asheng, pour du théâtre littéraire chercher Ajin ». L’apparition des deux grands maîtres d’art Zhou Asheng et Ding Ajin marque l’apogée de l’histoire de la sculpture d’argile de Huishan. La sculpture d’argile de Huishan est étroitement liée à la production et au travail des gens ainsi qu’aux foires de temples, à la divination par l’encens et à la sériciculture, commerce incessant aux quatre saisons, production et vente prospères, son influence généralisée rayonne dans le Jiangnan. En 1910, les œuvres de sculpture d’argile de Huishan sélectionnées et envoyées, à « l’Exposition industrielle de Nanyang » organisée à Nanjing reçoivent la médaille d’argent en raison de leurs « formes riches semblant douées de vie ». Jusque dans les années 1930, Huishan compte encore une cinquantaine de boutiques de sculptures d’argile et plus de deux cents personnes employées dans ce secteur d’activité. Cependant, le travail classique original des anciens artistes est devenu rare, heureusement le groupe d’artistes remarquables de Yu Xianglian, Wang Nanxian, Wang Guodong, Chen Ronggen transmet l’héritage de Zhou Asheng et Ding Ajin et l’authenticité des techniques anciennes de modelage à la main, permettant à l’art traditionnel de la sculpture d’argile de perdurer.

Déjà au début du XXe siècle, des artistes représentés par Gao Biao et Zhou Zuorui introduisent à Wuxi les techniques de sculpture et de moulage de plâtre en provenance de Shanghai, induisant des transformations complètes du secteur de la sculpture d’agile traditionnelle de Huishan. Après la fondation de la République populaire de Chine, sous l’assistance du Parti et du gouvernement, un groupe d’artistes de formation académique tels Liu Jiakui et Wang Mudong rejoint l’équipe de création de sculpture d’argile de Huishan. Sous l’impulsion de la nouvelle ère, des personnes de tous bords explorent et étudient la tradition, sur la base du réalisme, suivant étroitement le pouls de l’époque, ils créent de nombreux chefs-d’œuvre caractéristiques de leur temps. En raison de l’utilisation de matériaux et de modèles de plâtre, le coût de fabrication est réduit, l’efficacité de production augmentée, conférant à la sculpture à la main de Huishan une influence élargie. Les créations des anciens artistes telles « Grand Afu » de Gao Biao et « J’aime Beijing Tiananmen » de Liu Jiakui sont des exemples de réussite de sculpture intégrée à une création populaire spontanée. Ces œuvres empreintes d’une beauté pleine reflètent le visage social de cette période historique particulière.

La sculpture d’argile de Huishan dotée d’une histoire de plus de quatre cents ans a traversé les vicissitudes du temps et les changements sociaux pour perdurer jusqu’à nos jours, mise en évidence de la vitalité tenace de cet art traditionnel. Assimilation du style réaliste, intégration des modèles académiques et des modes d’enseignement, ou emprunt des « figurines d’argile Zhang » de Tianjin, tout montre que la sculpture d’argile de Huishan dispose de caractéristiques culturelles inclusives. Cette inclusivité prolonge dans une certaine mesure la vie de la sculpture d’argile de Huishan dont elle manifeste la diversité. Les artistes sculpteurs actuels de Huishan fondent sur l’héritage de la tradition une force de créativité vigoureuse, chacun entreprenant sous un angle de vue différent une recherche profitable. Il n’est pas difficile de voir que les innovations basées sur les « articles épais » reçoivent toujours la faveur de la plupart des artistes et obtiennent un succès réjouissant, ainsi « Liu Kui » de Liu Chengyin, « Dieux des portes » de Chen Gang, « Époustouflant au premier son » de Xia Zheng. Quant à l’héritage et au développement des « modelés à la main du théâtre littéraire », leur avancée demeure difficile. Cette partie des œuvres présente des thématiques étendues, des styles variés, un sens relativement aigu de l’époque, ainsi qu’un lien évident maître disciple, constitutives en commun d’une nouvelle situation du développement incessant de la sculpture d’argile de Huishan.

Avant-propos

 

Il y a 40 ans j’écrivais l'article « Les figurines d'argile de Huishan que je connais » affirmant que l'argile parallèlement à l’engendrement de la croissance de tous les êtres, à travers l'ingéniosité de la main et la douceur du cœur de l'artiste peut façonner la vie de l'art. De Nüwa façonnant l'humain de la glaise aux « figurines d'argile de Huishan » se trouvent incarnés l'imaginaire romantique et merveilleux d'une nation ainsi que la création de la beauté d'un monde coloré issu du cœur et de la main en résonance dans la sculpture.

L'eau et la terre d'un lieu nourrissent les habitants de ce dernier. Le sol noir fin, dense et extrêmement visqueux de Huishan et la culture esthétique pure, lumineuse et intemporelle du Jiangnan se font mutuellement écho, en parfaite adéquation avec le tempérament artistique sensible, subtile, agile et les sentiments de simplicité et d’authenticité inhérents aux artistes du Jiangnan. En cette terre depuis l’ouverture d’un nouveau chapitre de la civilisation du Jiangnan initié par Taibo parti à Wu, le bassin du lac Tai hydraté de potentialité fait prospérer la pêche et l’agriculture, la culture morale fondée sur « rite et déférence » génère des talents en abondance. Dans l’art, Gu Kaizhi, Ni Yunlin, Wang Fu, A Bing, Xu Beihong, Liu Tianhua, Wu Guanzhong… À l’époque moderne c’est en sciences et technologies, industrie et commerce, que les géants sont rassemblés. L’eau et la terre de ce lieu ont naturellement produit de génération en génération parmi le peuple de grands maîtres d’art doués d’ingéniosité. Les objets d’amusement créatif naïfs et simples représentés par Afu, le chat des vers à soie ou le buffle du printemps, portent l’aspiration des gens au bonheur. Leurs formes épurées et rondes augmentées de couleurs peintes vives et intenses sont telles les estampes du nouvel an, les images exagérées et vivantes, l’atmosphère prégnante et chaleureuse sont spontanément appréciées.

Les « modelés main du théâtre littéraire » issus de l’influence notamment du théâtre Kun et de l’opéra de Pékin sont encore plus magiques. Les artistes en un clin d’œil pétrissent une boule de glaise noire incorporée au papier soyeux, trois fois, deux fois, un ensemble « Adieu ma concubine », un ensemble « La vengeance du pêcheur » apparaissent semblant réels devant le public. Suite à peinture colorée et représentation au trait ils sont encore plus merveilleux et irrésistiblement attrayants.

Telle est la création selon l’intentionnalité de la main prodigieuse des artistes, tel est le monde spirituel des artistes.

Depuis longtemps, à travers les constatations des artistes d’époque en époque ont été formulées les sentences mnémotechniques « 30% de base, 70% de couleurs » « rouge additionné de vert, un morceau de jade », transmises oralement elles sont devenues des techniques astucieuses héritées de génération en génération. Au pied de la montagne Huiquan aux abords de la 2e source, les figurines d’argile rivalisent de beauté, leur esprit prend vie… Bien sûr les artistes ingénieux qui les ont façonnées sont inscrits également dans la mémoire des gens, Zhou Asheng, Ding Ajin…

Après la fondation de la République populaire de Chine, sous l’attention du Parti et du gouvernement, les figurines d’argile de Huishan sortent du pays, les nouvelles images continuent d’émerger. Avec l’amélioration des techniques, les « figurines de Huishan » de variétés accrues et de production augmentée font gagner des devises en faveur de la construction économique nationale. Dans ce processus, on compte non seulement les génies de la sculpture d’argile traditionnelle représentés par Gao Biao, les grands maîtres du modelage à la main représentés par Yu Xianglian, mais encore Wang Mudong, à l’époque étudiant au Japon, aujourd’hui âgé de plus de 90 ans et Liu Jiakui, nommé spécialiste de l’art artisanal en 1978 par le ministère chinois de l’Industrie légère. De « grandes sculptures » ils sont passés à « figurines d’argile », ont aussi créé entre autre les très appréciés « vieillards de l’étoile de longévité », conférant aux concepts et aux procédés de création des figurines d’argile de Huishan une plus grande richesse. L’Institut de recherche sur les figurines d’argile de Huishan-Wuxi et l’Usine des figurines d’argile de Huishan-Wuxi se complètent mutuellement, recherche et production combinées permettent d’augmenter substantiellement la « qualité intrinsèque de la figurine d’argile ». Dans les années 1970, un groupe de maîtres artisans de figurines d’argile de Huishan est délégué dans les districts Binhai et Xiangshui à Yancheng pour fonder une usine de figurines d’argile, nouvelle voie ouverte à l’expansion des figurines d’argile de Huishan et formation de nouveaux talents de l’art artisanal dans le nord du Jiangsu.

Cette exposition grâce au généreux don de l’Usine des figurines d’argile de Huishan-Wuxi a sélectionné parmi plus de 120 sculptures polychromes 30 œuvres représentatives, et d’un point conduisant à l’image d’ensemble, expose le visage du développement historique de la sculpture d’argile de Huishan, pour permettre au public de connaître les liens étroits entre la terre d’argile et les gens à l’époque de la civilisation agricole et en faire dans les développements de la nouvelle ère un objet d’attention et de réflexion. « La vie de l’argile – exposition sur l’art de la sculpture d’argile de Huishan-Wuxi » a été intégrée à la collection nationale des œuvres d’art et au projet national d’encouragement par dons. Des générations d’artistes de Huishan ont consacré leur talent à la terre d’argile à laquelle ils ont donné âme, produisant des œuvres dotées d’un charme artistique éternel. Ces œuvres qui enregistrent et manifestent le style artistique des figurines d’argile de Huishan à des périodes et des contextes historiques spécifiques, revêtent une importante valeur artistique et historico-documentaire. Ces œuvres sont collectionnées au sein du plus haut sanctuaire des beaux-arts de Chine et font l’objet d’une exposition intégrale, épanouissement coloré de l’art de la sculpture d’argile de Huishan de la nouvelle ère, prolongement éternel de la vie de cet art ancien.

Sculpteur, j’ai une grande affection pour les figurines d’argile de Huishan. Il y a 40 ans j’ai étudié l’art à Huishan, d’où mon art est né. La « sculpture transcription de l’intentionnalité » que je préconise prend racine en cela.

Afin de renforcer l’échange culturel sino-français, le Musée d’art national de Chine a spécialement conçu « La vie de l’argile – exposition sur l’art de la sculpture d’argile de Huishan-Wuxi », dont la forme de présentation en ligne permet aux amis étrangers et au public international d’apprécier sous plusieurs angles l’art populaire chinois, de connaître l’histoire et la culture chinoises, d’explorer en commun la valeur et les perspectives de ce précieux patrimoine culturel immatériel dans la vie de la société contemporaine.

 

Wu Weishan, directeur du Musée d’art national de Chine

Avril 2021

INFORMATIONS

Du 3 mai au 31 décembre 2021

Exposition en ligne du Centre culturel de Chine

GALERIE PHOTO


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Autres événements

Exposition photographies sur la Cité interdite
Exposition photographies sur la Cité interdite Du 26 décembre 2020 au 31 décembre 2021
Exposition sur la culture de Liangzhu
Exposition sur la culture de Liangzhu Du 1 janvier 2021 au 31 décembre 2021
Exposition photographies – Moi et mon pays
Exposition photographies – Moi et mon pays Du 23 janvier au 31 décembre 2020