Chargement Évènements

Calendrier des événements

Magnificence des rivières et des montagnes

Magnificence des rivières et des montagnes

Exposition d’œuvres sur le thème des monts et des eaux et du paysage du fonds du Musée national d’art de Chine

Exposition de la série « Activation des collections » du Musée national d’art de Chine

 

Cette exposition présente sur le thème « Magnificence des rivières et des montagnes » une centaine de chefs-d’œuvre des monts et des eaux et des paysages de maîtres célèbres de la collection muséale.  L’exposition se subdivise en cinq parties : la première partie « Vénération des hautes montagnes » montre les œuvres classiques sur le thème des monts et des eaux des grands maîtres modernes Qi Baishi, Huang Binhong, Lin Fengmian, Liu Haisu, Pan Tianshou, Li Keran, Fu Baoshi, Guan Shanyue ; la deuxième partie « Nouvelles images du temps » présente les scènes du changement social de la Chine Nouvelle, reflets de la nouvelle époque et de la vie nouvelle ; la troisième partie « Construction d’une cause grandiose » révèle les scènes de l’édification vigoureuse de la Chine Nouvelle ; la quatrième partie « Où loge l’intentionnalité poétique » dépeint la beauté poétique des paysages historiques et culturels ; la cinquième partie « Images de la nature » manifeste les phénomènes naturels grandioses de la vaste terre de Chine.

Avant-propos

Monuments remarquables de rivières et de montagnes, représentations picturales de l’époque

Directeur du Musée national d’art de Chine, Wu Weishan

« La Chine contemporaine, montagnes et rivières grandioses, peuple héroïque, avenir radieux. » Le discours du secrétaire général Xi Jinping nous a dépeint un vaste tableau magnifique, induisant l’enthousiasme.

 Chine débordante de vitalité vigoureuse, emplie de charme. Des montagnes blanches et fleuves noirs aux plateaux enneigés, des frontières du nord-ouest aux milliers de kilomètres de bordures maritimes, des pâturages de prairies aux campagnes d’eaux du Jiangnan, le rouge est intense, le vert abondant, le jaune éblouissant, le blanc pur, le noir fertile. Sur 9,6 millions de kilomètres carrés, aucune montagne qui ne soit magnifique, aucune eau qui ne soit gracieuse !

Depuis l’antiquité, des générations de spécialistes de peinture pigmentée, parcourant la nature et s’enrichissant l’âme, ont dépeint par un pinceau extraordinaire la beauté merveilleuse des rivières et des montagnes du pays ancestral. Ces œuvres non seulement décrivent en détail la forme et l’esprit de la nature, mais intègrent encore les idéaux humanistes, interprétant par des paradigmes esthétiques divers le concept esthétique selon lequel « le pinceau et la plume doivent suivre leur temps », elles composent un magistral chapitre historique où sont entrelacées culture agricole, culture pastorale et culture marine !

Après la fondation de la Chine Nouvelle, les artistes portant en leur for intérieur un enthousiasme illimité et de belles expectatives envers la vie nouvelle, ont cherché à travers référence et comparaison à l’ancien et au contemporain le langage de l’époque et ont manifesté l’esprit du temps. Ils ont pénétré la vie, revitalisé la tradition, et avec des concepts et des formes inédits ont « édifié des chroniques des fleuves et des montagnes du pays ancestral », produisant des scènes entièrement nouvelles empreintes de l’air du temps. Les monts et les eaux naturels peuvent être habités ou visités, derricks, centrales électriques, barrages, tout y est. Les images des rivières et des montagnes des œuvres de cette époque, au souffle vital jaillissant et à la vigueur noble, condensent la connaissance intelligente et la largeur d’esprit de l’esthétique nationale, non seulement reflet de la compréhension qu’ont les artistes de l’histoire et de la réalité, de la tradition et de l’innovation, mais encore incarnation de la quête et de la pratique mises en œuvre au moyen de nouveaux concepts et de nouveaux procédés par les artistes confrontés à de nouveaux contenus d’expression, elles témoignent de leurs idéaux esthétiques et de leur création individuelle.

Pendant la Réforme et Ouverture, les artistes ayant une connaissance démultipliée de la réalité ont constamment enrichi et étendu les procédés d’expression artistique, constamment élargi le champ de vision des chemins de la pensée créatrice, thèmes, structures, techniques, formes, territoires de l’intentionnalité ont tous dépassé les stéréotypes esthétiques antérieurs, les œuvres avec en leur sein les images des rivières et montagnes majoritairement basées sur les connotations culturelles orientales ont assimilé les points forts de l’art occidental, et en quête d’une expression libre et d’une spontanéité naturelle ont réalisé un dialogue spirituel sino-occidental. Les formes de l’imagerie transformées multidirectionnellement, l’expression des sentiments ardente et pleine sont devenues reflet socio-culturel et éclairage du visage spirituel de l’époque.

Avec l’entrée dans la nouvelle ère, le concept de développement écologique « eaux verdoyantes et montagnes bleutées sont montagnes d’or et d’argent » fusionne avec la création artistique. Les artistes, dont la connaissance et l’attitude vis-à-vis de la nature se change d’harmonie joyeuse et insouciante du lettré en responsabilité historique à l’égard de l’environnement de vie humain, subliment également leur poursuite de l’individualité artistique en construction de l’esprit national voire de communauté de destin de l’humanité. Ainsi les thèmes de la création de cette période focalisent surtout sur les grandes créations et réalisations de la Chine contemporaine, reflet des changements immenses de la nouvelle ère, description des schémas spirituels de la nouvelle ère, révélateurs de la ferveur du sentiment patriotique. Qu’il s’agisse de peinture chinoise des monts et des eaux ou de peinture à l’huile de paysage, elles témoignent toutes de l’observation de l’histoire naturelle et de l’histoire culturelle par l’homme, non seulement fusion sino-occidentale au niveau des modes d’expression mais encore au niveau des concepts d’expression cristallisation de la réflexion sur une communauté de destin de l’humanité.

On peut voir qu’au cours des transitions historiques, les images des rivières et montagnes créées par les artistes chinois font apparaître des visages différents selon les évolutions et les innovations des styles esthétiques de différentes périodes. Nées d’images mentales d’innocence et de profonde affection, elles sont enracinées dans la grande pratique du progrès social chinois et montrent un processus de dépassement et de développement continus au sein d’une variation double de nourrissement historique et culturel et d’inspiration en la vie nouvelle.

Bien sûr, les rivières et montagnes dans la culture chinoise ne se réfèrent pas uniquement aux scènes de paysage. Les rivières sont l’eau, les montagnes, la terre. L’eau alimente les êtres, la terre nourrit les peuples. Les rivières et les montagnes, structure grandiose de la nature, sont aussi reconstruction de la nature par le peuple, et surtout le peuple lui-même. Ainsi que l’a souligné le secrétaire génal Xi Jinping : les rivières et montagnes c’est le peuple, le peuple c’est les rivières et montagnes. La Chine d’aujourd’hui, totalité des provinces unies, aux aspirations hautes. Les montagnes et rivières représentées par les œuvres d’art ne manifestent pas seulement le corps des fleuves et des rivières, mais incarnent encore l’âme du peuple ! La nature du peuple est la représentation esthétique la plus caractéristique des beaux-arts chinois du siècle dernier. Placer le peuple au centre est un objectif de la création littéraire et artistique sous la direction du Parti communiste chinois. Les artistes mettent l’accent sur les liens de chair et de sang entre l’art et le peuple, appuyés sur les besoins esthétiques chaque jour croissants des populations, ils détournent leur regard des monts et des eaux représentés par le cœur des anciens, pour fréquemment observer et apprécier les paysages de la réalité concrète, en opérer une sublimation, scruter vers le haut et le bas « le village planétaire » de sorte que l’œuvre renforce son universalisme esthétique et devienne une représentation visuelle de la conscience ethnique, de l’identité nationale et de l’esprit de renforcement de soi.

Cette exposition a sélectionné plus de cent œuvres de la collection du musée, couvrant comme types artistiques notamment peintures chinoises, peintures à l’huile, estampes, aquarelles, sculptures, subdivisées en cinq parties : Vénération des hautes montagnes, Nouvelles images du temps, Construction d’une cause grandiose, Où loge l’intentionnalité poétique, Images de la nature. Ces œuvres transmettent l’émotion à travers les choses et disent l’aspiration par la beauté, elles conduisent le public à ressentir les traces du cheminement spirituel de l’artiste combinant image individuelle du cœur, image du souffle de l’époque et image des scènes naturelles dans la production d’œuvres émouvantes, et à percevoir le grandiose esprit chinois qui leur est intrinsèque.

Le ciel et la terre, papier, les années et les mois, encre, déversent la grâce sublime des rivières et des montagnes de Chine !

Le ciel et la terre fourneau, les années et les mois, feu, coulent la stabilité éternelle des rivières et des montagnes du peuple.

INFORMATIONS

Du 03 octobre 2022 au 31 décembre 2022

Exposition en ligne du Centre culturel de Chine

Organisateurs : Musée d'art national de Chine, Centre culturel de Chine à Paris

RÉSEAUX SOCIAUX

Rejoignez la discussion sur nos réseaux sociaux !

 

Facebook

 

Instagram

 

Twitter

 

LinkedIn

 

YouTube

 

Dailymotion

 

Tik Tok

 

Bilibili

 

GALERIE DES IMAGES

I- Vénération des hautes montagnes

 

II- Nouvelles images du temps

 

III- Construction d’une cause grandiose

 

IV- Où loge l’intentionnalité poétique

 

V- Images de la nature

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres événements

Myriades de foyers aux saveurs du Canal
Myriades de foyers aux saveurs du Canal Du 17 janvier au 31 décembre 2022
Savoureuse Mongolie Intérieure
Savoureuse Mongolie Intérieure Du 21 mars 2022 au 31 décembre 2022
Animations numériques de peintures chinoises célèbres
Animations numériques de peintures chinoises célèbres Du 24 avril 2022 au 31 décembre 2022