Chargement Évènements

Calendrier des événements

  • Cet évènement est passé

Conférence

LE RAYONNEMENT DE LA PENSÉE BOUDDHIQUE DE L’INDE À LA CHINE

Origine, développement, transmission et acculturation

 

CINQUIEME CONFERENCE

Acculturation : le bouddhisme chinois

(VIIe siècle - XIIIe siècle)

 

Dans son essence, l’enseignement du Buddha rompait avec les courants de pensée structurels de l’identité chinoise, tels que le confucianisme et le taoïsme, de longue et riche histoire. La singularité de son approche philosophique, globale, universelle du Salut par la voie de la suppression des désirs et des stimuli mêmes d’existence, était un défi posé à son rayonnement en Chine. Cependant, la rigoureuse démonstration analytique, nous dirions la méthode, qui constitue le corps de la doctrine et son enseignement, ne pouvait manquer de susciter un interêt et d’interroger les penseurs et les philosophes, ainsi que, tout particulièrement, les disciples du taoïsme, par sa pertinence.

 

Avant de sauter à la conclusion doctrinale professée par le Buddha : l’atteinte du Salut par l’anéantissement (nirvâna) – entendre ici, ce « sans retour » dans la roue des renaissances (samsâra) –, et d’adhérer forcément à cette représentation pan-indienne ; la pertinence première de la doctrine, telle que retenue en Chine, reposa d’abord sur la méthode d’analyse des facteurs d’existence des êtres au monde. Celle-ci, par les questions successives, conséquentes, qu’elle commandait, ouvrit la voie toute nouvelle, sous ce jour, à une philosophie de la Connaissance.

 

Cette cinquième conférence proposera – dans une première synthèse –, d’exposer, à l’appui des textes et des œuvres iconographiques, les principales nuances du bouddhisme sinisé à travers les plus remarquables courants de pensée de ses écoles ; et ce, à la lumière, toujours, de la doctrine une enseignée par le Buddha.

 

Demeurera, en suspens ici, cet autre exposé sur son influence dans l’histoire de la philosophie chinoise.

 

Intervenant : Jacques Giès, ancien président du Musée national des arts asiatiques – Guimet et Inspecteur général des Affaires culturelles au Ministère de la Culture et de la Communication, est un sinologue et un historien de l'art mondialement reconnu dans le domaine de l’art bouddhique en Chine et en Sérinde (Asie centrale orientale), ainsi que dans celui de l’histoire de la peinture chinoise.

 

Informations pratiques

Jeudi 16 mai 2019 à 19:00

Auditorium du Centre culturel de Chine à Paris

 

Réservation :

01 53 59 59 20

cccparisinfo@gmail.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Autres événements

Coutumes populaires de Chine
Coutumes populaires de Chine Du 29 mars au 30 septembre 2020
Tourisme en Chine
Tourisme en Chine Du 30 mars au 30 septembre 2020
Patrimoine mondial en Chine
Patrimoine mondial en Chine Du 9 juin au 30 septembre 2020