Chargement Évènements

Calendrier des événements

  • Cet évènement est passé

Beauté en labour et sarclage – exposition en ligne d’œuvres du Musée national d’art de Chine

Présentation de l’exposition

 

Après « Vie de l’argile – exposition sur l’art de la sculpture d’argile de Wuxi Huishan » et « Ressemblance-dissemblance – dialogue avec Qi Baishi », le Centre culturel de Chine à Paris s’associe à nouveau au Musée national d’art de Chine dans la présentation de l’événement « Beauté en labour et sarclage – exposition en ligne d’œuvres du Musée national d’art de Chine », clôturant la coopération 2021 entre les deux prestigieuses parties.

L’exposition guidée par l’image du buffle présente des travaux célèbres et populaires anciens ou récents, chinois et étrangers du fonds du Musée national d’art de Chine. Le thème de l’exposition s’articule autour de « l’esprit des trois buffles » évoqué par le secrétaire général Xi Jinping : il faut exalter l’esprit du buffle de l’enfance consacré au service du peuple, du buffle défricheur au développement innovant, du buffle fidèle de la lutte difficile ; toujours garder la tête lucide – circonspect du début à la fin et exempt d’arrogance et de précipitation ; toujours garder la ténacité à la lutte– courage face au danger et détermination à aller de l’avant ; pour avancer enthousiaste sur le nouveau chemin de la construction intégrale d’un pays socialiste moderne.

 

Préface

 

De l’antiquité à nos jours, le buffle et la terre composent un poème de labour et sarclage…

Nos ancêtres à travers labour et sarclage ont réveillé la terre endormie, commençant par l’agriculture sur brûlis, ils ont foulé les prairies de glace et suite à mille dangers sont venus des routes du lointain : chasse, cueillette, cultivation, tissage ; création des arts. Labour et sarclage colorent le monde désolé, labour et sarclage font advenir oasis le désert inculte, labour et sarclage transmettent la magnificence de la civilisation chinoise depuis des millénaires…

La beauté est en les laboureurs-sarcleurs. Sous le vaste ciel, sur la terre généreuse, de génération en génération mon pays, mon peuple s’appuient sur l’esprit des « trois buffles » – « L’arbre que l’on peut à peine embrasser naît du plant infime, la construction de la terrasse de neuf niveaux s’élève de l’amas de terre, le voyage de mille lieues débute sous le pied » ; jour après jour au labeur dans la transmission du flambeau de la civilisation chinoise. Déjà avant les Qin dans le Classique des vers nous pouvons entendre le chant « “Kan-Kan”, bruit du santal abattu ». Sur la grande voie de construction de la Chine Nouvelle, nous pouvons nettement voir les pas héroïques des travailleurs dont les réalisations sont gravées dans les glorieuses annales historiques de la construction du socialisme, de la Réforme et Ouverture, de la renaissance grandiose de la nation. Rétrospectivement les actes de générations de travailleurs modèles – « obsession » de la cause commune, « folie » du travail, « idiotie » envers gain et perte – sont devenus l’interprétation la plus vivante de l’esprit des « trois buffles ». Ce type de détermination et de ténacité a établi la couleur de fond de la vie de générations de laboureurs-sarcleurs.

L’année 2020 a été à la fois extrêmement peu ordinaire et stimulante. Qu’il s’agisse du lancement de « Chang’e 5 » ou de l’immersion de « Jiaolong » ; qu’il s’agisse de trains à grande vitesse traversant montagnes et rivières ou de buildings dressés dans les métropoles ; qu’il s’agisse de machines à rotation rapide ou de mets exquis pour tous les foyers… En particulier les sacrifices consentis par l’ensemble du personnel de santé pour lutter contre l’épidémie et sauver des vies – tout ceci relève des responsabilités de l’époque incombant aux laboureurs-sarcleurs de secteurs différents à la hauteur des attentes. Les laboureurs-sarcleurs ont déroulé la peinture d’une société de petite aisance, joué l’hymne du labeur, ils sont les vrais artistes, dépeignant la terre de profusion multicolore.

Le thème de l’exposition s’articule autour d’une beauté créée par le peuple : le peuple laboure sur une terre de l’espoir, créé une vie de bonheur, construit une belle demeure ; pinceau laboureur incessant des artistes qui avec âme décrivent les choses du beau, façonnent l’esprit du beau.

Cette exposition fait fusionner dix mille paroles en quatre mots – beauté en labour-sarclage. Nous célébrons les laboureurs-sarcleurs, ils sont le peuple ordinaire et grand ; nous sommes reconnaissants envers les laboureurs-sarcleurs, ils sont le peuple familier et respecté.

« Pluie suffisante et blancheur des hauts champs, vêtu d’un manteau de paille labour au milieu de la nuit. Homme et buffle à extinction de force alors que l’Est n’est pas encore clair. » En la grande terre de Chine libérée de la pauvreté, nous déployons le regard vers la verte prairie de la nouvelle ère, louons sans limite les « trois buffles » laborieux, la lumière de l’espoir en la grande renaissance de la nation chinoise inonde ciel et terre, il nous semble voir par troupeaux buffles de l’enfance agenouillés sur les sabots avant dans l’attente d’être chevauchés par le jeune berger en direction du printemps ; buffles défricheurs la tête baissée dont l’avancée enthousiaste encourage à aller de l’avant ; buffles fidèles à l’accueil des lueurs de l’aube, au son de la flûte de berger, emplis d’une force inépuisable…

Directeur du Musée national d’art de Chine

Wu Weishan

INFORMATIONS

Du 22 décembre 2021 au 31 décembre 2021

Exposition en ligne du Centre culturel de Chine

Organisateurs : Musée d'art national de Chine, Centre culturel de Chine à Paris

GALERIE PHOTO


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Autres événements

Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de Beijing 2022
Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de Beijing 2022 JO D’HIVER DE BEIJING 2022
Semaine de promotion du Xinjiang
Semaine de promotion du Xinjiang Du 1 janvier 2022 au 15 mars 2022
Semaine de promotion du Heilongjiang
Semaine de promotion du Heilongjiang Du 1 janvier 2022 au 15 mars 2022