Chargement Évènements

Calendrier des événements

  • Cet évènement est passé

Théâtre Jing (opéra de Pékin) – Dalian

 

Le théâtre Jing, également appelé théâtre Ping, théâtre local de la capitale ou théâtre national, est le genre théâtral à l’influence la plus grande en Chine. Ayant pour centre de diffusion Beijing, il est répandu dans tout le pays. L’un des cinq grands genres théâtraux chinois, il est inscrit sur la première liste du patrimoine culturel immatériel national. Le théâtre Jing est issu du théâtre Hui (de la province du Anhui). À partir de la cinquante-cinquième année de l’empereur Qianlong des Qing (1790), les Quatre grandes équipes Hui du sud de la Chine pénètrent successivement à Beijing, par une collaboration avec les artistes spécialistes des mélodie Han, Kunqu et tonalité Qin, sont intégrés au théâtre Hui des éléments de répertoire, des sonorités et des techniques d’interprétation dont le théâtre Jing résultera. Après sa formation le théâtre Jing se développe rapidement à la cour des Qing, aujourd’hui internationalement connu il est devenu un media important de présentation et de diffusion de la culture traditionnelle chinoise. Le théâtre Jing est un art de la représentation synthétique. Les personnages et rôles se subdivisent selon masculin, féminin, visage peint, auxiliaire d’âge moyen. À travers chant, déclamation, action, combat, danse sont exprimés joie, colère, peine, gaîté, effroi, peur, affliction. L’interprétation de chaque figure distinctement codifiée se révèle subtilement alerte de vie.

 

Institut du théatre Jing de Dalian

 

La Compagnie du théâtre Jing de Dalian, fondée en avril 1949, est l’une des plus anciennes compagnies de théâtre Jing de Chine, active depuis soixante-dix ans elle est nommée en 2007 Institut du théâtre Jing de Dalian. Depuis de nombreuses années, l’Institut cumule les chefs-d’œuvre du théâtre classique tels Embouchure Jiujiang ou Légende du Serpent Blanc. Parallèlement, à travers création et adaptation, il a enrichi son répertoire de nombreuses pièces anciennes et modernes. Sous la direction de l’artiste interprète de renom et dirigeant artistique du courant Yuan, Yang Chi, l’Institut du théâtre Jing de Dalian se produit fréquemment sur la scène nationale et internationale où par la beauté de l’essence nationale il a conquis les publics chinois et étranger, gagnant une réputation d’excellence à travers art raffiné et esprit élégant.

 

Adieu ma concubine

 

L’histoire de la pièce Adieu ma concubine est inspirée du roman historique Conte des Han de l’Ouest. Fin de la dynastie Qin ; les royaumes Chu et Han sont en guerre. Le roi hégémon du Chu occidental, Xiang Yu, courageux mais irréfléchi et obstiné fait confiance aux paroles de Li Zuoche qui feint de se rendre alors qu’il est envoyé par Han Xin de l’armée du royaume Han. Ignorant les conseils dissuasifs de ses généraux et de sa bien aimée concubine Yu Ji, Xiang Yu soulève les troupes, attaque le royaume Han et dirigeant son armée jusqu’à la montagne Jiuli tombe dans le piège de Han Xin ; les soldats attirés en embuscade sont assiégés par l’armée Han à Gaixia. Aux quatre orients les chants Chu… Le prestige en fuite, Xiang Yu caresse dans un soupir infini son coursier favori. Yu Ji pour apaiser l’affliction de son roi, saisit l’épée, entonne un chant dans une danse. À cet instant l’armée Han lance l’assaut, la concubine craignant de retarder l’expédition militaire de l’hégémon brisant le siège se donne la mort avec l’épée. Xiang Yu en deuil conduit l’avancée au combat des troupes, la guerre perdue, il se suicide en la rivière Wu, le royaume Chu est anéanti par le Han.

 

L’orphelin des Zhao

 

Printemps et Automnes (770-476 av. J.C.). Le duc Ling de Jin, obscurci, est manipulé par le ministre de la Justice, Tu Angu, qui monopolise le pouvoir. Le Premier ministre Zhao Dun exhorte le duc Ling à chérir le peuple, suscitant le courroux de Tu Angu. Ce dernier décime l’entière famille des Zhao. Le fils de Zhao Dun, Zhao Shuo, a pour épouse la princesse Zhuang Ji, sœur cadette du duc Ling, qui donne naissance dans l’arrière-palais à un fils. Tu Angu pour éradiquer l’herbe à la racine ordonne de rechercher l’orphelin. Le médecin Cheng Ying dérobe l’enfant et conformément au plan établi avec le ministre Gongsun Chujiu sacrifie son propre fils qu’il substitue au descendant princier lequel devra être élevé par la maison Gongsun... Cheng Ying livre les têtes à Tu Angu, Gongsun Chujiu et le fils de Cheng Ying périssent sous la lame du perfide. Cheng Ying éduque l’orphelin Zhao Wu qui, à l’âge de quinze ans informé de la vérité, venge sa famille.

 

Principaux interprètes

 

Yang Chi (Xiang Yu)

Directeur de l’Institut du théâtre Jing de Dalian, acteur de garde 1 à l’échelon national, héritier du courant Yuan, il est lauréat de nombreux grands prix nationaux : Fleur de prunus, médaille d’or Mei Lanfang du théâtre Jing, interprétation d’excellence Wenhua. Visage peint spécialiste de gestuelle, du maniement du marteau et d’art martial il est loué de « visage peint au talent complet ». Voix puissante et profonde, maintient élégant, capacités combinées du lettré et du guerrier alliant dans une harmonie parfaite chant, déclamation, action et combat, il devient en 1982 disciple du grand maître Yuan Shihai. Il s’est produit dans plus de vingt pays ou régions : Angleterre, France, Allemagne, Italie, Hong Kong ou Taiwan. Son répertoire inclut les célèbres pièces de théâtre Jing Embouchure Jiujiang, Adieu ma concubine, Montagnes du dragon, Harmonie entre général et Premier ministre. Son interprétation des grands personnages historiques Zhang Dingbian, Li Kui, Cao Cao, Xiang Yu, Wen Zhong ou Lian Po manifeste authenticité et vie.

 

Yang Pengcheng (Yu Ji)

Interprète du personnage féminin vertueux au vêtement bleu et du personnage féminin à la lance à cheval de l’Institut du théâtre Jing de Dalin. Née en 1995 elle est diplômée de l’École des arts du Fujian, en 2013 elle intègre l’Institut du théâtre Jing de Dalian. Son répertoire compte principalement les pièces Effrayés à la perte de l’enfant, Zhao Jun aux frontières, Adieu ma concubine, Passe Hongni. En 2014 elle est premier prix du concours d’interprétation technique de l’Ensemble d’interprétation artistique professionnel de la municipalité Dalian, en 2015, prix de l’interprétation à la sixième Représentation nouveaux talents et nouvelles pièces de Dalian.

 

Ling Ke

Né en 1979, interprète du personnage masculin âgé de l’Institut du théâtre Jing de Dalian, acteur de grade 1 à l’échelon national. Disciple des célèbres spécialistes de théâtre Jing Chen Zhiqing, Ye Peng, Li Fuchun. Ces dernières années il a joué dans les pièces classiques Généraux de la famille Yang, Perdre-vide-trancher, Wu Zixu, Silang rend visite à sa mère. Lauréat de la plus haute distinction de représentation du théâtre chinois : prix Fleur de prunus, deuxième prix du Concours national de théâtre Jing jeunesse, prix du rôle principal de l’Orchidée de jade blanc de Shanghai.

 

Informations pratiques

Samedi 1er décembre 2018 à 20:30

Adieu ma concubine

 

Dimanche 2 décembre 2018 à 16:00

L’orphelin des Zhao

 

Théâtre 71 - Scène Nationale de Malakoff

3, place du 11 Novembre 92240 Malakoff

T +33 (0)1 55 48 91 00

 

Ouverture de la billetterie Ven. 26 octobre 2018

www.theatredelaville-paris.com

www.theatre71.com

Galerie photo

À voir

 


Autres événements

Mûrier à papier et encre riment le Zhejiang
Mûrier à papier et encre riment le Zhejiang Du 17 au 21 décembre 2018
Go Lala Go ! 2
Go Lala Go ! 2 Samedi 22 décembre 2018 à 15:00
Une vie simple
Une vie simple Samedi 12 janvier 2019 à 15:00