Partie IV : Des dynasties Sui et Tang aux dynasties Ming et Qing

Des dynasties Sui et Tang aux dynasties Ming et Qing (581-1911)

Verseuse zhuzi 注子 en argent doré à décor ciselé et repoussé

Dynastie Tang (618-907)
Objet transmis depuis les temps anciens
H. 20,7 cm ; D. 37 cm

Ce récipient piriforme à col haut muni d’une anse plate recourbée et d’un couvercle orné d’un bouton de lotus a été réalisé en argent doré, ciselé et repoussé, décoré de motifs d’oiseaux, d’animaux, de fleurs et de feuilels. Les verseuses de ce type étaient fabriquées durant la seconde moitié de la dynastie Tang et utilisées pour réchauffer le vin de céréale.

Elles étaient couramment accompagnées de petits bols. À la suite des Han, le vin devint une source d’inspiration pour les lettrés en quête de création littéraire. Boire du vin était donc considéré comme un critère d’élégance. Aussi les récipients devinrent-ils des objets de grand raffinement.

17.鎏金錾鸟兽花叶纹银注子 Verseuse zhuzi 注子 en argent doré à décor ciselé et repoussé

 

 

18.莲瓣形单柄金杯 Coupe bei 杯 en or munie d’une anse

Coupe bei 杯 en or munie d’une anse

Dynastie Liao (916-1125)
H. 6 cm ; D. d’ouverture 9 cm ; D. à la base 4 cm
Fouilles à Tongliao, région autonome de Mongolie-Intérieure

Cette coupe en or revêt la forme d’une fleur de lotus à six lobes, avec une poignée composée de nuages assemblés. À l’intérieur et au fond figurent en relief des lions jouant avec une balle de brocart. La paroi extérieure a été gravée de plusieurs compositions de fleurs, d’oiseaux volants et d’animaux porte-bonheur, tandis que les rebords supérieurs et inférieurs s’achèvent par un motif de perlage. Aux Xe et XIe siècle, en raison du développement de l’économie marchande, on assiste à un enrichissement des classes moyennes et donc à une demande accrue de vaisselle en métal précieux à la fois au sein de la noblesse mais également chez les fonctionnaires et dans le milieu lettré. Les orfèvres puisent dans le répertoire des Tang, mais la précision du décor, le rendu naturel, et l’illusion des trois dimensions progressent comme en témoigne ce petit chef-d’œuvre.

Bol wan 碗 en porcelaine bleue sous couverte orné de motifs d’enfants

Dynastie Ming (1368-1644)
Objet transmis depuis les temps anciens
H. 10,8 cm ; D. d’ouverture 21,6 cm ; D. à la base 7,9 cm

Ce bol à paroi arrondie à lèvre droite, dressé dans une pâte blanche très épurée, revêtue d’une couverte transparente, présente une large ouverture bien adaptée à une bonne prise en main. Un double filet souligne le pourtour interne et externe de la lèvre. Le pied est rond avec sous la base inscrit en écriture régulière sous couverte dans un double cercle Da Ming Chenghua 大明成化, « fabriqué sous la règne de Chenghua, grande dynasie Ming ».

19.成化青花婴戏图碗 Bol wan 碗 en porcelaine bleue sous couverte orné de motifs d’enfants

 

 

20.乾隆款菊瓣朱漆盖碗 Bol à couvercle gaiwan 盖碗 en porcelaine rouge orné de pétales de chrysanthème

Bol à couvercle gaiwan 盖碗 en porcelaine rouge orné de pétales de chrysanthème

Dynastie Qing (1644-1911)
Objet transmis depuis les temps anciens
H. 11cm ; D. d’ouverture 12,6 cm ; D. à la base 4,7 cm

Cette imitation en porcelaine blanche d’un ouvrage en laque a été soigneusement recouverte de rouge de fer à l’intérieur comme à l’extérieur. Des godrons assemblés concentriquement et revêtant la forme de pétales de chrysanthème constituent la morphologie de la coupe et de son couvercle. Sous la base, dans un double cercle en écriture sigillaire, est inscrite la marque de règne de Qianlong (1736-1795).

L’objet fait partie d’un service. Son élégance à la fois sobre et raffinée rappelle que le thé était apprécié dans le milieu lettré et particulièrement par l’empereur Qianlong qui composa des poèmes faisant l’éloge de ce précieux nectar.