Partie II : L’âge du bronze et les dynasties royales Xia, Shang, Zhou

L’âge du bronze et les dynasties royales Xia, Shang, Zhou (vers le XXIe siècle – 221 av. J.-C.)

Vase gui 簋 en bronze inscrit Fuyi 父己

Dynastie Shang (environ 1600-1100 av. J.-C.)
Objet transmis depuis les temps anciens
H. 16,8 cm ; D. d’ouverture 25,6 cm ; D. à la base 16,7 cm

Cette vase à large ouverture incurvée est dotée d’une panse profonde. Sa paroi est plutôt droite et son piétement rond et rehaussé. Une frise horizontale de dragon kui (夔 animal mythique chinois) orne le col. Le décor de la panse, d’esprit géométrique, est constitué de motifs papillaires en relief se détachant sur fond de motifs de tonnerre (leiwen 雷纹) et de carré oblique. Semblables aux grands bols utilisés par les générations futures, les gui servaient surtout aux céréales. Les gens à l’époque avaient l’habitude de manger assis par terre, les gui posés sur le tapis. Jusqu’à nos jours, quelques minorités ethniques gardent toujours les mêmes coutumes.

 

9.“父己”铜簋 Vase gui 簋 en bronze inscrit Fuyi 父己
10.铜爵 Tripode jue 爵 en bronze

 

Tripode jue 爵 en bronze

Dynastie Shang (environ 1600-1100 av. J.-C.)
Fouilles d’Anyang, province du Henan (1950)
H. 20 cm ; Embouchure 18,5cm

Les vases jue sont parmi les plus anciens bronzes découverts en Chine. Les tout premiers sont associés aux vestiges des palais Xia de Erlitou, la première dynastie royale (XXIe-XVIe siècle av. J.-C.). Ces récipients principalement en usage sous les Shang (1570-1045) vont disparaître sous les Zhou dès le IXe siècle. Constituée d’une coupe ovoïde avec des arêtes latérales en redan, alignées sur les trois pieds en forme de lame divergente, elle servait à faire tiédir le vin de céréale. Il paraît vraisemblable que les deux protubérances en forme de champignon, flanquées de chaque côté du bec verseur, aient servi pour déplacer l’objet à l’aide de baguettes. Le décor en relief méplat sur fond de motifs de tonnerres relève de la phase finale des Shang.

 

 

Tripode ding 鼎 en bronze inscrit Nangong Liu

Dynastie des Zhou occidentaux (environ 1100-771 av. J.-C.)
Fouilles de Baoji, province du Shaanxi
H. totale 38,8 cm ; D’ouverture 39,8 cm

Ce large récipient en bronze avec un corps hémisphérique d’apparence rudimentaire présente une décoration succincte. Toutefois, son intérêt réside dans l’inscription de plus d’une centaine de caractères placés sur sa paroi intérieure, une caractéristique des IXe et VIIIe siècle av. J.-C. À cette époque les aristocrates s’emparèrent de l’usage d’inscrire des textes sur les bronzes, une coutume qui avait débuté sous les Shang et qu’ils portèrent à son paroxysme.

Ainsi, beaucoup de pièces de la fin des Zhou occidentaux, souvent des ding ou des gui, portent de longues inscriptions. Elles relatent la commémoration d’exploits de guerre, de récompenses accordées par le roi ou de promotions que leurs propriétaires avaient reçues au cours de leur vie. En vertu de la piété familiale, on avait coutume d’attribuer ces succès au mérite des ancêtres et à leur protection. C’est pourquoi ils convenaient de leur présenter des offrandes somptueuses, en particulier en utilisant des bronzes inscrits énumérant l’ensemble des actions méritoires.

Les inscriptions gravées sur cette pièce mentionnent le nom de son propriétaire, un certain Nangong Liu. L’ancêtre de cet homme servit dans l’armée du premier souverain Zhou, le roi Wu, lors de la conquête de la dynastie Shang et fut honoré pour son service. La suite du texte explique que Nangong Liu fut lui-même élevé au rang d’officier en chef chargé de la logistique de l’armée du roi et reçut également certaines attributions symboliques, cela pour le bonheur de ses ancêtres et le régal de leurs esprits. Ainsi en présentant des offrandes dans ce ding, les ancêtres pouvaient se réjouir des hauts faits de leur descendance et les épigraphes modernes, en déchiffrant l’inscription, participer à la réécriture de l’histoire fondée sur des documents originaux issus de la vaisselle rituelle.

 

 

 

 

 

 

 

11.“南宫柳”铜鼎 Tripode ding 鼎 en bronze inscrit Nangong Liu