Quyi sur le Cloud – Qingyin du Sichuan et Tanci de Suzhou

 

Quyi sur le Cloud, représentations artistiques

 

Le Quyi est l’appellation générique de l’art de la narration parlée et chantée de Chine. Doté de 2000 ans d’histoire, il en existe actuellement plus de 500 genres dont les contenus, principalement épopées historiques, légendes héroïques, histoires d’amour, manifestent les productions singulières des différentes ethnies de la nation chinoise, florilège des arts traditionnels.

 

Le Centre culturel de Chine à Paris présente conjointement avec l’Association des acteurs du Quyi de Chine l’événement Appréciation du Quyi sur le Cloud qui montre au public français héritage, préservation et développement de ce patrimoine culturel immatériel national – art traditionnel collant le plus à la vie du peuple chinois, narration des « histoires chinoises ».

 

La première programmation en ligne révèle le duo de Qingyin du Sichuan et de Tanci de Suzhou « Pivoines de Penzhou, lune de Suzhou », élément du 12e Festival du Quyi de Chine à Paris de 2019, primé meilleur spectacle. La greffe de deux genres différents – vivacité cristalline, poétique profonde ; narrations chantées des beautés de la pivoine de Pengzhou dans le Sichuan et du clair de lune de Suzhou – suscite un sentiment de traversée, une émotion enivrante.

 

Qingyin du Sichuan et Tanci de Suzhou : Les pivoines de Pengzhou, la lune de Suzhou

Acteurs : Zeng Lian, Jiang Xiaobo

 

Le Qingyin du Sichuan tire son origine d’une mélodie populaire du milieu et de la fin de la dynastie des Qing. Elle Il constitue un projet national relatif au patrimoine culturel immatériel de Chine. Au cours du spectacle, l'actrice, debout, chante en dialecte du Sichuan. Elle utilise les tambours en bois et les plaques de santal pour contrôler le rythme et complète la mélodie par des mimiques. Des années 1930 aux années 1950, le la Qingyin du Sichuan était la chanson la plus populaire du Sichuan en Chine. Il Elle se caractérise par le « ton de haha » et la « consonne battue au bout de la langue ». Le ton du chant est clair et beau. Le Tanci de Suzhou a été inspiré inspirée par Taozhen de la dynastie des Yuan et était populaire dans les régions du Jiangsu et du Zhejiang au cours de la dynastie des Qing. Le Les « rap narration et chant chante» récités récitéen dialecte de Suzhou offre offrent des intonations douces et on appelle le Tanci de Suzhou « la plus belle voix de Chine ».

 

Les pivoines de Pengzhou et la lune de Suzhou sont deux chansons différentes greffées et interprétées ensemble. La Le qingyin Qingyin du Sichuan et le Tanci de Suzhou ont des caractéristiques différentes : l’une l’un est claireclair et cristallinecristallin, l'autre a beaucoup de charme. Le premier La première chante et parle de la beauté de la pivoine de Pengzhou dans la province du Sichuan, l'autre chante et parle de la beauté de la lune de Suzhou. En entendant ces deux chansons enivrantes, il nous semble traverser le monde.

 

À voir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.