« Cité Sizhou » (aussi intitulé « Au pont de l’arc-en-ciel la perle offerte »)

Rôles principaux

Dame Mère Eau : personnage féminin guerrier

Shi Tingfang : jeune personnage masculin

Shi Deming : personnage masculin d’âge moyen ou avancé, rôle secondaire

Jin Zha : personnage masculin guerrier

Mu Zha : personnage masculin guerrier

Na Jie (Nezha) : personnage masculin guerrier

Qie Lan : personnage masculin au visage peint, performance des gestes et de la plastique

Vieille femme pauvre : personnage féminin âgé

Vendeuse de nouilles : personnage féminin âgé

Synopsis de la pièce

Au pont de l’arc-en-ciel près de la ville de Sizhou, dame Mère Eau Shuimu en le Palais de cristal pratique les arts de la longévité depuis mille ans, elle convoite la vie terrestre, aspire au monde du commun sans cesse. Un jour, elle aperçoit le fils du gouverneur de Sizhou, Shi Tingfang, noble et élégant dont elle s’éprend. Tingfang sur le chemin de la capitale pour passer l’examen impérial, traverse le pont de l’arc-en-ciel, Mère Eau déploie ses techniques magiques, l’attire jusqu’au palais et désire l’épouser. Tingfang craignant un danger simule le consentement.

Le soir suivant, il découvre sur le vêtement orné de Mère Eau la perle Évitement-de-l’eau qu’il demande à avoir. Mère Eau au sentiment sincère la lui offre avec joie. Le jeune homme rend ivre Dame Eau, prend la perle et s’enfuit. Une fois réveillée Dame Eau voit que Tingfang est parti, en proie à la fureur elle conduit les membres de son clan à inonder Sizhou, et contraint le gouverneur à rendre la perle et autoriser le mariage avec son fils.

Le gouverneur cherche aide auprès du bodhisattva Guanyin, celui-ci de peur que le désastre des flots n’atteigne le peuple convoque le dieu et le général célestes sommés de la capturer. Mère Eau les affronte. Le bodhisattva se transforme en une vieille femme qui pleure sur la route. Mère Eau s’en enquiert, la vieille femme prétend avoir soif le cœur en feu, cause de ses larmes. Mère Eau compatissante lui offre un seau d’eau claire. Alors que la vieille femme est en train de boire, Mère Eau remarque son comportement étrange, la soupçonnant de ne pas être une personne ordinaire elle s’empare rapidement du seau d’eau.

Guanyin reprend sa forme d’origine, les deux se battent. Le bodhisattva se transforme à nouveau : vieille femme qui vend des nouilles sur le bord de la route. Mère Eau et le dieu et le général célestes s’affrontent pendant longtemps, soudain les nouilles se transforment en chaînes enserrant ses entrailles, elle se trouve capturée.