Activités et événements Cours et

ateliers

Médiathèque Archives Infos pratiques    
 
   
     
     
 

Infos pratiques

 
 

 
 

1 Boulevard de la Tour-Maubourg 75007 Paris

 
     
 

Ouverture du lundi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h

 
     
 

Tél : 01 53 59 59 20
Fax : 01 53 59 59 29
Siteweb : www.ccc-paris.org
Mail : cccparisinfo@gmail.com

 
     
     

 

 

 

 

  Activités et événements > Cinéma  
 
 
     
 

Programme des projections

(Mars - Avril 2016)

 
     
 

Horaire : 15h00
Lieu : Auditorium
Centre Culturel de Chine à Paris
1 bd de la Tour-Maubourg 75007 Paris
Entrée libre

VOSTFR

 
     
 
 
     
 

Thème en mars : biographie

 

Il existe plusieurs manières pour s’approcher d’une figure historique, soit à travers des histoires, des ouvrages, soit des documentaires vidéo. Le cinéma consiste à la façon la plus directe et la plus vivante pour reconstituer l’histoire et représenter le personnage. Toutefois, les images, le son, l’organisation de l’intrigue dans le film ne nous laissent pas beaucoup d’espace d’imagination. Comment raconter la longueur d’une vie en un film de 90 minutes, comment représenter les peines et les joies des personnages, comment interpréter une figure historique à travers le film ? Tout cela pose des questions aux réalisateurs, aux acteurs et spectateurs.
En mars nous présentons trois films biographiques reproduisant la vie de trois personnes légendaires dans divers domaines : le maître bouddhiste Li Shutong, l’acteur d’opéra Mei Lanfang et le héros Koxinga.

 
     
 
 
     
 

samedi 12 mars 2016 à 15h

   
     

Une lune claire

Film (biographie, 2005) – 100 min
Réalisateur : Chen Jialin, Lu Qi
Acteurs : Pu Cunxin, Vivian Hsu,
Li Jianqun

Li Shutong, qui fait les études au Japon depuis des années, revient finalement à son pays natal qui lui manque énormément. Après le succès de la révolution Xinhai de 1911, en tant que partisan de la république, il entre en fonction de l’éditeur du Journal atlantique en aspirant à un futur brillant. Cependant, le pays tombe dans la guerre entre les seigneurs militaires. Li Shutong devient intellectuel en civil et vit en enseignant la calligraphie et la peinture. De grands artistes tels que Liu Zhiping, Feng Zikai sont tous ses élèves. Il s’intéresse plus tard au bouddhisme et se fait moine surnommé Hongzi. Il possède une grande ambition pour revivifier les études bouddhistes avec le président Taixu bien qu’ils n’appartiennent pas au même école. Pendant la Guerre anti-japonaise, le maître Hongyi se plonge dans le mouvement anti-japonais en rédigeant des chansons. Ce grand maître est décédé le 13 octobre 1942...

Une introduction rapide sur cette figure dans l’histoire :
Li Shutong (1880-1942), surnommé le Maître Hongyi, né à Tianjin, est un maître chinois du bouddhisme de l'école dite lüzong, et égalementun peintre et poète.

 

 

   

     

samedi 19 mars 2016 à 15h

   
     

Mei Lanfang

Film (biographie, 2008) – 138 min
Réalisateur : Chen Kaige
Acteurs : Leon Lai, Ziyi Zhang, Sun Honglei, Chen Chong, Wang Xueqi, Yu Shaoqun, Chen Hong

Jeune Mei Lanfang apprend l’opéra de Pékin auprès le maître célèbre Shi san yan. Dix ans plus tard, il se distingue dans le domaine de l’opéra et veux jouer dans l’opéra et devenir homme honnête.
Qiu Rubai, qui étudie profondément l’art d’opéra possède les mêmes idées avec Mei Lanfang : ils souhaitent innover l’art de l’opéra. La compréhension de Mei sur l’opéra se développe en relations épistolaires avec Qiu Rubai. Cependant, son mode de représentation artistique se différencie de celui de Shi san yan. Ils sont poussés à se lancer un défi. C’est Mei Lanfang qui gagne et accueille son époque d’opéra.
Plus tard, après avoir épousé Fu Zhifang, Mei Lanfang commence sa carrière comme acteur d’opéra qui joue le rôle féminine sur scène. Il connait l’actrice Meng Xiaodong, qui joue le rôle de vieux hommes et il en tombe amoureux. Pendant la guerre anti-japonaise, il quitte la scène à contrecoeur afin de montrer sa force morale.
Une introduction rapide sur cette figure dans l’histoire :
Mei Lanfang (1894-1961), né dans une famille d’opéra, est un des meilleurs artistes d’opéra en Chine moderne. Ses chef-d'œuvre : Adieu ma concubine, L’Ivresse de la concubine Yang... Il est initiateur de l’école Mei et le premier des Quatre acteurs.

 

 

   

     
samedi 26 mars 2016 à 15h    
     

L’Héro Koxinga

Film (biographie, 2000) – 96 min
Réalisateur : Wu Ziniu
Acteurs : Zhao Wenzhuo, Jiang
Qinqin, Yōko Shimada

La dynastie Ming tombe en 1645 au profit des Mandchous venus du Nord qui fondent la dynastie Qing. L’empreur Longwu se retire jusqu’à la défensive Fu Jian. A cet époque, Taïwan est occupé par les Hollandais. Cependant les princes du Sud restent fidèles aux Ming et continuent la guerre afin de prolonger le pouvoir politique des Ming. Le prince Tang reçoit l’appui de Zheng Zhilong qui s’arrange pour que Zheng Chenggong serve à ses côtés. Le prince accorde alors à ce dernier le droit de porter le nom de la famille impériale Ming, Zhu, ce qui vaudra à Zheng Chenggong son surnom populaire de Guó Xìng yé soit « Grand père au nom national ». En 1661, il débarque à Taïwan avec 25 000 hommes, et entreprend le siège de Fort Zeelandia. Les Hollandais se rendent. Koxinga est considéré à Taïwan comme un héros national et le père de la nation taïwanaise.
Une introduction rapide sur cette figure dans l’histoire :
Koxinga (1624-1662), dont le nom originalement est Zheng Sen, est donné le titre honorifique Zheng Chenggong. Il est pirate et général des Ming, et célèbre pour chasser les envahisseurs hollandais à Taïwan.

 
     

 

Thème d’avril : les films du passé

 

Un vieux film, une vielle photo, une vielle rue... ces mots suffisent à eux-mêmes pour nous plonger dans des pensées nostalgiques. Telle la madeleine de Proust qui transporte tout à coup à la scène de la première dégustation, les images du passé ont le pouvoir de faire ressurgir des sentiments d’antan.
En avril, nous vous avons préparé un programme autour de quatre grands classiques tournés à la fin des années 50 et au début des années 60. Des acteurs tels que Sun Daolin, Xie Fang, Shangguan Yunzhu, ou encore Yang Likun, réemmèneront cinéphiles parcourir les instants passés. Nous espérons également que ces oeuvres classiques puissent susciter l’intérêt auprès de la jeune génération.

 

     
samedi 2 avril 2016 à 15h    
     

L'histoire du village de Liubao

Film (fiction, 1958) – 80 min
Réalisateur : Wang Ping, Huang Zongjiang
Acteurs : Liao Youliang, Xu Linge, Tao Yuling, Zhang Zhang, Kang Tianshen

La veille de la fin de la guerre anti-japonaise, la ville de Liubao est enfin libérée, et la méfiance du peuple envers les soldats communistes se dissipe rapidement. Le vice-commandant de quatrième classe Li Jin tombe amoureux de la Deuxième Soeur lorqu’il est en convalescence chez elle. Cependant la troupe repart, et le despote local Liu Huzi cherche à obtenir les bonnes faveurs de Deuxième Soeur. Cette dernière, refuse catégoriquement et continue de penser à Li Jin. Après avoir reçu l’alerte au secours, la troupe revient à Liubao et Li Jin sauve la Deuxième Soeur au bord du désespoir. Cependant il retourne à nouveau au front, et espère la revoir après la victoire...

 
     

     
samedi 9 avril 2016 à 15h    
     

Cinq fleurs d’or

 

Film (fiction, 1959) – 105 min
Réalisateur : Wang Jiayi
Acteurs : Yang Likun, Sun Jingzhen, Tan Yaozhong, Wang Suya

En mars à Dali, dans le Yunnan, Fleur d’Or, la vice-directrice de la commune populaire emmène ses amies participer au défilé de la fête traditionnelle du calendrier lunaire. Alors que la voiture tombe en panne en pleine route, le forgeron A Peng les aide à la réparer. En discutant, Fleur d’Or et A Peng tombent amoureux et se donnent alors rendez-vous pour l’année prochaine. Un an après, alors qu’il revient sans réussir à trouver Fleur d’Or, ses amis l’aident à la chercher mais tombent sur de nombreuses filles au même nom. Cette situation comique donne suite à une série de quiproquos.

 
     

     
samedi 16 avril 2016 à 15h    
     

La Boutique de la famille Lin
 

Film (fiction, 1959) – 82 min
Réalisateur : Shui Hua
Acteurs : Xie Tian, Lin Bin, Ma Wei, Yu Lan, Han Tao

Après l’incident de Mukden du 18 septembre 1931, un mouvement anti-japonais éclate dans un village du Zhejiang. Lin Mingxiu, la fille du patron de la boutique de « Linyuan ji », se retrouve exclue parce qu’elle porte une robe manchoue dont le tissu vient du Japon. En rentrant à la maison elle blâme son père de vendre des produits japonais. Le patron Lin devient alors obligé d’ajouter des étiquettes « produit national » à toutes ses marchadises. Néanmoins, le problème est encore loin d’être réglé. La boutique concurrente « Yuchang xiang » répand la rumeur que Lin s’apprête à s’enfuir avec des fonds publics. Son actionnaire vient alors réclamer son argent, et pour dissiper la rumeur, Lin devra donner sa fille en seconde épouse au chef du bureau de police.

 
     
     

 

 
     
     
     
     


 

 

 Centre culturel de Chine à Paris

 
Copyright ©  Centre culturel de Chine à Paris. Tous droits réservés.